Atelier

Introducing: Your English accent

Vous n’êtes pas anglophone? Des amis ou des collègues vous demandent souvent de vous répéter en anglais ? Vous aimeriez vous sentir plus à l’aise pour communiquer en anglais pendant les réunions ou les appels téléphoniques ? Vous aimeriez améliorer votre accent, mais vous ne savez pas par où commencer ?

Groupe mixte parlant dans la construction de ville

Cet atelier de découverte a pour but de vous faire découvrir les éléments constitutifs qui caractérisent un accent et de vous donner un aperçu des travaux pratiques nécessaires pour améliorer votre propre accent anglais. Vous travaillerez au sein du groupe (max 18) pour explorer votre potentiel vocal dans un environnement sécuritaire et détendu.

C’est pour qui ? Toute personne curieuse d’améliorer sa communication orale en anglais. Présentateurs, représentants du service à la clientèle, enseignants, conférenciers, chanteurs, en fait tous ceux qui veulent en savoir plus sur la façon de parler plus clairement et avec confiance en anglais.

Qu’est-ce que je ferai ? Vous serez accompagné dans une série d’exercices pratiques pour explorer et développer votre connaissance de la mécanique de l’accent. Vous observerez l’impact des modifications physiques sur le son des composants et comment la musique et le rythme ont une importance vitale pour se faire comprendre. L’atelier sera en anglais, mais votre formateur parle aussi français. À la fin de la séance, il y aura une foire aux questions et des suggestions pour poursuivre le travail.

Que dois-je apporter? Un carnet et une bouteille d’eau pour rester hydraté. Un résumé PDF sera fourni donc pas besoin de prendre des notes. 

Quand sera le prochain atelier? Mardi 14 mai de 19,30 à 21,30  COMPLET  – enregistrez pour le prochain atelier

Combien ça coûte? €20 par participant

Où ? :

La manufacture chanson

Salle de chant

124 Avenue de la République 75011 PARIS

Tél: 01 43 58 19 94

Vous aimeriez mieux comprendre  votre voix et son fonctionnement ? Aimeriez-vous vous sentir plus à l’aise lorsque vous parlez en groupe? Votre voix est-elle fatiguée ou avez-vous l’impression de ne pas être entendu ? Vous êtes tendu à l’idée de prendre des cours de voix ou vous n’êtes pas sûr que ce soit la bonne solution pour vous ?

Cet atelier d’introduction a pour objectif de démystifier le fonctionnement de la voix et de vous donner un aperçu du travail pratique qu’implique son développement. Travaillez au sein du groupe (max 15) pour explorer votre potentiel vocal dans un environnement sécurisant et détendu.

C’est pour qui ? Tous ceux qui veulent travailler leur voix. Chanteurs amateurs, tous ceux qui ont besoin de parler plus clairement et avec plus de confiance au travail, enseignants, présentateurs, orateurs publics, en fait tous ceux qui ont envie d’en savoir plus. Plus de 18 ans seulement.

Qu’est-ce que je ferai ? Vous serez accompagné à travers une série d’exercices pratiques pour explorer et développer votre conscience de la mécanique de votre voix. Vous observerez l’impact des ajustements physiques sur le son de votre voix. L’atelier sera en anglais, mais votre tuteur parle aussi français. À la fin de la séance, il y aura une foire aux questions et des suggestions pour poursuivre le travail.

Que dois-je apporter ? Vous devrez porter des vêtements amples et être prêt à enlever vos chaussures dans la salle. Une bouteille d’eau est conseillée pour rester hydraté. Vous pouvez aussi amener un tapis de yoga. Si vous avez des problèmes de mobilité, veuillez informer votre formateur à l’avance.

Combien ça coûte? €20 par participant 

Ca sera quand? Jeudi 16 mai de 19h à 21h

? : Studios bleu, Centre Paris salle 1/ISADORA DUNCAN 14 boulevard Poissonnière-75009 Paris Téléphone: 01 45 23 52 53

Enquire

Votre accent anglais vous trahit-il ?

Le monde professionnel et éducatif exige plus que jamais une communication efficace en anglais. Même si vos compétences en anglais sont excellentes, notre dépendance à l’écrit peut nous amener à négliger un facteur d’importance majeure dans le monde du travail : la précision de la prononciation. Les vidéoconférences avec des personnes dont la langue maternelle n’est pas l’anglais jouent désormais un rôle de plus en plus important dans les réunions, et comme de plus en plus d’interactions ont lieu en ligne, les auditeurs ne peuvent plus se fier au langage corporel pour faciliter la compréhension.

Si l’on vous demande fréquemment de vous répéter ou si vous constatez que vos idées ne sont pas entendues ou prises au sérieux, il est peut-être temps de vérifier si votre accent anglais vous trahit.

Examinons quelques-unes des façons dont la prononciation de l’anglais peut être délicate pour les non-anglophones.

Phonétique

Contrairement à beaucoup d’autres langues qui sont en grande partie écrites phonétiquement (lettres et symboles représentent des sons), l’écrit en anglais est très éloigné de sa prononciation.

Par ailleurs, il existe aussi de nombreux  » faux amis  » entre le français et l’anglais, c’est-à-dire des mots épelés de la même façon et dont la prononciation est très différente en anglais. Entraîner vos oreilles à écouter plus efficacement pour reconnaître les voyelles et les consonnes de l’anglais (et non les orthographes) permet d’éviter cette confusion et de surmonter les erreurs courantes de prononciation.

Articulation

La parole est obtenue par la respiration qui fait vibrer les cordes vocales qui à leur tour produisent le son de la voix. Ce son est ensuite amplifié dans les espaces résonnants de la bouche, et articulé pour former des mots par le jeu délicat de la langue, des lèvres, du palais et des dents. La quantité d’espace que nous donnons à notre voix pour qu’elle résonne est en grande partie régie par la mâchoire, tandis que l’agilité de la langue à se déplacer rapidement dans la bouche façonne l’espace acoustique pour créer des voyelles sonores. En général, les consonnes sont formées par une obstruction (les lèvres, les dents, etc.) à l’intérieur de cet espace. Votre langue maternelle peut avoir un réglage de bouche par défaut très différent de celui requis pour l’anglais. Vous devrez ajuster cette posture de la bouche et entraîner les muscles nécessaires à la formation de ces nouvelles formes. Avec la formation, un non-anglophone peut apprendre à articuler les sons individuels avec précision et, à son tour, à les regrouper en un discours fluide.

Accent tonique et intonation

En plus des phonèmes (sons phonétiques) de l’anglais, et peut être même plus important que ceux-ci, les orateurs efficaces devront maîtriser la musique de la langue. Les mots anglais ont des rythmes distincts (stress) qui ne sont pas apparents à l’écrit. Tout mot de deux syllabes ou plus aura une syllabe forte ou accentuée (deux dans des mots plus longs). Les anglophones sauront où ajouter du volume et changer la hauteur (les  » notes « ) pour mettre en évidence ces syllabes accentuées qui ne sont pas marquées a l’écrit. De même, les phrases anglaises ont des motifs mélodiques qui mettent en évidence des mots clés, des questions et de nombreuses significations plus subtiles. Les orateurs non anglophones devront se familiariser avec ces rythmes et ces mélodies, ainsi qu’avec leurs inévitables exceptions, afin d’attirer l’attention de leur public. Sans eux, votre auditoire perdra rapidement son attention et passera à côté de votre message.

Il se peut qu’il vous manque un ou plusieurs de ces facteurs importants mais la bonne nouvelle est que vous pouvez y remédier. Une évaluation de votre discours par un coach d’accent qualifié est un bon point de départ. Mais même sans coach, il y a un certain nombre de choses que vous pouvez faire par vous-même pour améliorer votre accent.

Surveillez mon prochain Blog : Cinq choses que vous pouvez faire dès maintenant pour améliorer votre accent anglais.

signe de néon audacieux, la confiance

 

Les 3 fondamentaux de la confiance vocale 

Vous vous inquiétez pour la présentation que vous devez faire prochainement ? Vous savez ce que vous voulez dire, mais êtes vous sûr que votre public comprendra le message ? C’est peut-être votre voix qui vous trahit. Une chose est sûre : si votre voix ne vous soutient pas dans l’expression de vos idées clés, votre public pourrait bien s’ennuyer ou se distraire. Dans ce cas, il est peu probable qu’il retienne l’information ou reparte avec une impression positive de votre argumentaire.

Avant de commencer à travailler sur votre technique vocale, il est crucial de rendre votre histoire aussi convaincante que possible. Faites participer l’auditeur en racontant votre histoire d’une manière accessible : utilisez des anecdotes et des analogies avec des situations comparables et plus familières pour alléger l’information technique le cas échéant. Pour chaque point clé, veillez à présenter clairement le sujet. Répétez une version condensée ou simplifiée pour conclure chaque point clé. Utilisez des phrases plus courtes et un langage plus familier.

Mais quelle que soit la qualité de l’écriture de votre présentation, une présence vocale terne et sans vie ne fera rien pour faire avancer votre cause. Pire encore, la nervosité et le manque de confiance peuvent sérieusement éroder votre capacité à faire passer vos informations de manière convaincante. C’est là que la formation vocale peut vous permettre d’acquérir des compétences pratiques pour vous assurer de ne pas nuire à votre impact.

Il y a 3 domaines clés de la présence vocale qui peuvent être développés pour augmenter significativement votre impact vocal. Examinons-les brièvement ici.

1. Corps 

La posture et le souffle sont le fondement d’une voix ancrée. Souvent, nous ne sommes pas du tout conscients de l’impression que notre posture donne sur notre public. Mais saviez-vous que la façon dont vous alignez votre colonne vertébrale peut aussi avoir un impact énorme sur le son de votre voix ? Une colonne vertébrale voûtée restreint le mouvement du diaphragme, muscle flexible en forme de parachute, qui nous permet de respirer efficacement pour la parole. Une coordination optimale de la respiration soutient le son produit par les cordes vocales et nous permet de maintenir un son clair et continu pour l’articulation de la parole.

Si vous avez du mal à atteindre la fin d’une phrase, si votre voix s’interrompt pendant que vous parlez ou bien que vous avez du mal à vous faire entendre, vous pourriez bénéficier de quelques exercices guidés pour ancrer votre voix par une posture et une coordination respiratoire.

2. Diction 

Une élocution claire dépend aussi des muscles de l’articulation qui façonnent les sons de la parole. Une fois que le son de la voix est produit au niveau des cordes vocales, il résonne à l’intérieur de la cavité de la bouche. Les « articulateurs », les parties mobiles de la bouche,  » jouent  » le son en le guidant vers différentes surfaces pour produire des voyelles et des consonnes. Un discours clair commence par la position précise de la langue et du palais mou pour canaliser la voix vers la bonne caisse de résonance, c’est-à-dire le palais dur, les lèvres, les dents ou la cavité nasale. Si votre diction manque de musculature ou si vous parlez une langue étrangère, il se peut que vous soyez mal compris. Après une évaluation professionnelle de votre discours, une formation spécialisée peut améliorer la précision des sons vocaux ciblés et vous permettre de vous exprimer de façon intelligible et fluide.

3. Musicalité

Qu’est-ce qui rend une voix attrayante ? Les individus varient considérablement dans leur utilisation de la mélodie et du rythme pour aider au sens. Certains orateurs peuvent être réticents à varier les aigus et les graves de leur voix car ils craignent qu’elle ne soit trop flamboyante. Cependant, l’anglais en particulier, utilise la hauteur des notes et le volume pour attirer l’attention sur les syllabes clés (contrairement au français). Les présentateurs efficaces en anglais font aussi varier la mélodie pour mettre en évidence les mots clés de leur message. En effet, les auditeurs anglais sont tellement conditionnés à entendre ces rythmes et mélodies dans les phrases que sans eux, ils risquent de perdre le fil de vos arguments ! Le tempo, le rythme et les pauses jouent également un rôle clé en donnant suffisamment de temps à votre auditoire pour traiter le contenu du message . Ils permettent aussi à votre argument d’avoir un impact émotionnel accru. Encore une fois, un professionnel de la parole qualifié analysera votre prestation vocale et vous proposera des exercices pratiques pour sensibiliser votre oreille musicale et apprendre à  » jouer  » votre voix de façon optimale.